Comment Wikipédia est vandalisée?

Dans un post précédent, je discernais différents groupes d’utilisateurs. Parmi ces groupes, il y a le vandale, c’est à dire quelqu’un qui essaye de dégrader le contenu de Wikipédia. Entre wikipédiens habitués, on parle souvent des vandales, c’est un peu le devoir quotidien du wikipédien que de lutter contre le vandale pour garder sain et sauf le contenu de Wikipédia. Aujourd’hui, je vais simplement décrire les différents types de dégradations que subit régulièrement Wikipédia. Il faut noter que Wikipédia, justement, a une page à ce sujet, mais je pense que expliquer un peu plus en détail, avec des exemples sous la main, sera plus parlant. Je ne parlerais pas dans ce post des moyens mis en œuvre pour lutter contre le vandalisme, ça viendra un autre jour.

  • le vandalisme CACA : C’est le vandalisme le plus simple, que l’on trouve le plus souvent. Il s’agit soit d’écrire « bite » sur un article, soit d’insulter des camarades/des professeurs, voire de tenter d’enlever des articles. Je n’ai plus les chiffres sous la main, mais il me semble qu’en heure de point française, il doit bien y avoir plus d’un vandalisme caca par minute. Généralement, il se fait annuler dans la minute (on dit « reverter » dans le langage wikipédien).
  • le vandalisme insultant : C’est comme le vandalisme caca, sauf que le vandale en question a une dent contre un habitué précis. Alors, il va l’insulter. Pas très glorieux, et pas grand chose à dire de plus. Les superutilisateurs de Wikipédia (admins, bureaucrates) ont tendance à concentrer fortement ce type de vandalisme.
  • le vandalisme SPAM : Il s’agit ici d’un utilisateur qui veut absolument que Wikipédia cite son site. Pour être sûr que ça fonctionne, il met même un lien vers son site sur une bonne 15aine d’articles. Par exemple, on peut voir les ajouts de  ce vandale pendant le 1 juillet et le 4 juillet. Ceci dit, pourquoi est-ce du vandalisme ? Parce que d’une part, on ne veut pas que Wikipédia soit une longue liste de liens vers d’autres sites, mais aussi parce que la plupart des habitués jugent que ce site n’est pas le plus pertinent sur le sujet. Tant qu’à garder une petite poignée de sites sur le sujet dans les pages en question, autant avoir les sites les plus aboutis et professionnels.
  • le vandalisme falsificateur : Bien plus sournois, ce véritable vandale a bien compris que pour détruire Wikipédia, il ne suffisait pas décrire « caca » ou « :noel: » sur un article. Alors, à la place, il falsifie des informations en essayant de rester crédible. Parfois, il a un but, par exemple promouvoir la Russie (pourquoi pas). Ce genre de vandalismes demande bien plus de travail pour l’habitué. Heureusement, on peut se référer aux sources pour vérifier l’information.

Pour finir, on peut noter que les vandales se ressemblent tous. L’immense majorité fait partie soit des nouveaux comptes, soit des utilisateurs sans compte, voire même des utilisateurs sans compte qui utilisent un ordinateur de leur établissement scolaire. Ces derniers sont souvent les pires, ‘faut croire que vandaliser Wikipédia permet de décompresser entre les cours, voire même pendant les cours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :