De la naissance des lois (sur wikipédia)

En ce moment, je m’interroge pas mal sur les constitutions des gouvernements, les lois, leur formation, leur utilité et but, etc.

Ce qu’il y a de bien avec Wikipédia, c’est que l’on voit un peu comment ces institutions-là naissent, presque naturellement. (Difficile de savoir si c’est vraiment naturel ou si l’on recopie en quelque sorte inconsciemment les lois, bureaucraties et autres de notre monde offline)

Dans l’état actuel de la Wikipédia francophone, il y a diverses lois et diverses instances de jugement. (La loi édicte des règles générales, aux frontières forcément floues; tandis que le jugement observe le cas particulier, qui est à la limite des lois édictées) Je prendrais ici l’exemple de la suppression de pages

À l’aube des temps (donc, en 2001), il n’y avait pas énormément de contributeurs. Une poignée de fous illuminées avec des idéaux de liberté et de partage des connaissances à travers le monde éditaient Wikipédia joyeusement, sans trop se poser de question sur ce qui est bien, mal, ou encyclopédique. Quand un admin avait envie de supprimer une page, il la supprimait. Quand un non-admin pensait qu’il fallait supprimer une page, il demandait à un admin pote.

Enfin, c’est comme ça que je l’imagine. Parce que les historiques des suppressions se sont perdus dans les archives, quand il a fallut bouger d’une version à une autre de Wikipédia, y’a des bouts qui se sont perdus à jamais. Ceci dit, on trouve des choses vieilles de 2002:

Et ensuite?

Ensuite, on s’est petit à petit rendu compte qu’il serait bon de mettre par écrit ce qui, en gros, devait être dans wikipédia et ce qui ne devait pas y être. Parce qu’on s’est rendu compte que parfois les gens ne sont pas d’accord. Alors on a formalisé des lois. Qui décrivent plus ou moins ce sur quoi tout le monde (ou presque) est d’accord. Mais bon, comme il n’y a pas tant de monde, on était déjà assez d’accord.

6 jours plus tard (oui, 6 jours!), on se dit qu’on pourrait utiliser le Wikipédia:Pages à Supprimer pour juger des cas particuliers à la limite des lois, et non pas pour tout genre de suppression. Les suppressions évidentes (vandalisme, maintenance) sont donc laissées à une autre instance qui est devenue la Suppression Immédiate (SI)

Petit à petit, comme il y avait de plus en plus de gens, il était possible de découper encore plus les différents cas de suppression, par exemple avec les Pages soupçonnées de copyright, les pages à fusionner, les images à supprimer (maintenant plus ou moins inutilisé, les images étant sur commons)

Autre conséquence de l’augmentation de la population, et du temps passant: Comme il y a de plus en plus de gens, les gens ont moins de chances de se connaître l’un autre. Les avis divergent donc de plus en plus, a priori, par exemple sur ce qui est encyclopédique et sur ce qui ne l’est pas. Ainsi, il faut donc expliciter de plus en plus les lois que sont les critères de notoriété.

À l’heure actuelle (février 2011) les lois sur les critères d’admissibilité des articles se déclinent en une bonne vingtaine de points, chacun tellement complexes parfois qu’on a créé des sous-pages. Imprimé sur papier genre livre de poche, je me demande bien combien de pages feraient l’ensemble des critères d’admissibilité, sous-pages comprises. De même, l’instance de jugement que sont les Pages à supprimer s’est améliorée avec le temps, la procédure de mieux en mieux définie.

Revers de la médaille démocratique de Wikipédia: Comme tout le monde peut exprimer son avis dans le jugement des pages à supprimer (et qu’il y en a beaucoup par jour), finalement, peu de personnes y participent, car « quelqu’un d’autre peut s’en charger ». Certains en font leur spécialité et jugent pratiquement sur chaque page à supprimer. On ne peut qu’espérer qu’ils sont effectivement compétents dans leur domaine. Ce dont je ne doute pas trop.

Finalement, c’est assez long comme ça, j’avais prévu de parler du Comité d’arbitrage, mais finalement, non. Pourtant c’est un peu pareil. Il y a des lois (être poli dans les discussions, pas d’attaques personnelles, pas de guerre d’édition, neutralité de point de vue), et des jugements quand certains se plaignent que d’autres ne suivent pas les sus-dites lois (l’instance de jugement étant alors le Comité d’Arbitrage). Un autre jour peut-être…

Wikipédia et le mauvais goût

Un argument souvent soulevé à l’encontre de Wikipédia, de la part de gens qui n’y contribuent pas autant que de la part d’habitués, c’est que Wikipédia a beaucoup d’articles qui traitent de choses, au mieux insignifiantes, au pire honteuses. Wikipédia serait la non-culture, le nivellement par le bas, le foutoire, bref, un immonde tas d’ordures.

Moi, j’aime bien, les tas d’ordures.

Pour ce qui est des choses insignifiantes, selon vos orientations politiques ou sociales, je vous laisse le choix entre les derniers mangas, des joueurs de hockey sur gazon du début XXème, des nobles français du XVIIIème qui n’ont apparemment pas fait grand chose d’autre que la génération suivante, des albums pas connus de groupes pas connus, des chansons de groupes qu’on préfererait oublier, des films uruguayens pas encore sortis en France, des routes du Congo-Kinshasa, un astéroïde qui n’a pour unique point particulier d’être le 100000ème qu’on a découvert,…

Moi, je suis persuadé que c’est du rôle de Wikipédia d’avoir ces articles-là. Brefl. Wikipédia a aussi des articles honteux, que je classerais en deux genre : Les articles qu’on pourrait juger dangereux, et les articles sexuels.

Les articles dangereux, c’est ceux qui vous apprennent à fabriquer la nitroglycérine grâce à la méthode simple établie par E. Kopp au XIXème siècle. Il y a aussi le Patator, arme à feu artisanale, que si vous savez regardé, est classé à la fois parmi les armes à feu et les passe-temps, dans les catégories Wikipédia (et Pomme de Terre!). La liste des prises de catch pourrait potentiellement être dangereuse : Il parait que pratiquer du catch amateur sans supervision, c’est un coup à se casser quelque chose.

Bref. Bande d’impatients que vous êtes, je suis sûr que vous avez passé le dernier paragraphe sans le lire, histoire de rentrer avec moi directement dans le vif du sujet, hein. Bon, bref, Wikipédia parle de tout, et donc entre autre Wikipédia parle de sexe.

Attention, si vous êtes au boulot, ou en compagnie un peu trop formelle, je vous conseille de ne plus cliquer de liens par la suite, on sait jamais. Ceci dit, dans les deux cas, je sais pas ce que vous foutez sur mon blog. Allez hop, au boulot! Pour les autres, la suite.

Tout ce qui est hautement sexuel est entre autre chapeauté par le Projet sexualité et sexologie. Ou alors par les portails Sexualité et sexologie, pornographie et LGBT. Je ne vais jamais là-bas, et j’ai bien l’impression de ne pas reconnaitre les quelques pseudos que j’y vois. Mais je ne doute pas que ce sont des gens sérieux qui ont comme objectif commun le partage des connaissances dans le monde, pour élever l’humanité à un degré d’illumination plus grand.

Pour commencer doucement, je signale donc que bien sûr, il existe de nombreux articles sur les acteurs et actrices pornographiques. À vue de nez, je dirais qu’il y a environ 120 acteurs et 500 actrices. Oui bah j’ai l’impression que les gars ont plus de mal à se faire un nom en pornographie, ils font juste office de porte-bite, le plus souvent. Pourquoi c’est un début soft? Parce que souvent, il n’y a pas d’image qui vont vous mettre dans l’embarras si vous avez tout de même décidé de cliquer sur les liens alors que vous êtes au boulot. Les photographies devant être libre de droit pour figurer sur la Wikipédia française, on n’aura donc pas de capture d’écran des films, de photos extraites de journaux ou de sites officiels. Les seules photos prises sont généralement lors de séance autographe, ou parfois par autorisation de l’actrice. Parfois même, vous ne saurez pas qu’il s’agit d’une actrice porno si vous ne lisez pas l’article, c’est dire.

Un peu pire, il s’agit des images que certains et certaines pourraient penser choquantes (« Mais est-ce que quelqu’un pense aux enfants?!?!?! ») dans des articles qui traitent de sexualité. Pas besoin de chercher loin. Par exemple, prenons les positions sexuelles (l’article Wikipédia qui porte sur les positions sexuelles, hein). On n’y met tout de même pas les centaines de photos et d’images libres de droits que répertorie Commons à ce sujet. Et encore, heureusement que Jimmy Wales est passé par là il y a quelques mois pour supprimer beaucoup de photographies amateurs pornographiques. Malheureusement pour lui, il a du louper certaines catégories de commons, quand on voit par exemple les 155 photos de femmes avec un piercing de têton. (Catégorie que j’ai consulté tantôt pour trouver l’image la plus neutre pouvant illustrer l’article piercing à ce propos, et croyez-moi, c’est pas facile de trouver neutre là dedans). Heureusement, pour illustrer les articles sexuels, il reste les Œuvres d’Art, grands piliers de la Vraie Culture, qui montre qu’on enculait déjà les chèvres au XIXème siècle, comme le prouve Paul Avril. Il y a aussi des dessins de la part de ceux qui savent manier le crayon, qui ont l’avantage à mon avis d’être moralement plus acceptable qu’une photographie ou un film, et bien plus représentatif. On voit clairement qui, quoi, comment et où.

Vous croyez que je patauge au fond du mauvais goût? Non, j’ai pire. Déjà, bien que des dessins ou schémas médicaux soient utiles et nécessaires pour parler du pénis et de la vulve, apparemment il est absolument nécessaire de mettre des photographies, « bien plus parlantes ». Voire, pour des articles tels que Masturbation, on peut trouver des animations (Cachées dans une boîte « à dérouler). Il ya quelques mois, il me semblait que Éjaculation avait une vidéo, il y avait un débat plus ou moins houleux à ce sujet. Ceci dit, l’image de « décomposition du mouvement » fait assez bien l’affaire. Par contre, je remarque que l’Éjaculation féminine n’est toujours pas illustrée, comme quoi Wikipédia est toujours en cours de construction.

Bon, j’ai atteint le fond, là ? Non, toujours pas, je vais vous ai gardé pour la fin, le fin du fin, ce que je crois est le pire de la Wikipédia francophone début 2011 : Le Bondage des testicules et torture du pénis, illustré par pas moins de 4 photographies. Oui, QUATRE ! Et si vous cliquez, vous êtes courageux. Et sachez que pour vous écrire cette putain de note de blog, ben j’ai bien été obligé de cliquer, plus d’une fois. J’vais me chercher un seau pour vomir, hein.

J’ai aussi remarqué que Scatophilie n’était pas illustré. Non, je ne tiens pas du tout à l’illustrer.

Quelque part, je dirais que ça fait relativiser les routes du Congo-Kinshasa ou les joueurs de hockey sur gazon…

Historique et Discussion : Ce qu’il faut voir autour des articles

Bon, aujourd’hui, c’est les 10 ans de Wikipédia. Ça, c’est fait. Mais moi, j’ai pas envie d’en parler. Vous pouvez lire plein de journaux qui disent plus ou moins de bêtises, lire d’autres blogs (par exemple Pierrot fait une jolie revue de presse).

Non, j’écris un blog de post (ou le contraire), un peu en réaction à cet article de presse. tl;dr : Thierry Ardisson se plaint que Wikipédia dit que sa mère est communiste, car c’est faux. Or, l’article Wikipédia ne dit plus ça depuis longtemps. Ceci dit, l’article dit, je cite:

On ne sait pas si la fiche a été ou non corrigée après la diffusion de l’émission…

Le bon point: Le journaliste a été vérifier sur Wikipédia, au contraire de Thierry Ardisson. Le mauvais point: Le journaliste ne sait pas dire si l’info à été enlevée avant ou après l’émission du 12 janvier. Alors, je pense que des explications s’imposent, pour ceux qui ont du mal avec ces choses qui sont autour des articles. Je suis confus que cette introduction en la matière soit confuse, alors je vais me rattraper avec une image!!! Pour la première fois ici, une image, oui.

Donc, vous verrez que sur l’article de Thierry Ardisson 1) Il n’est pas fait mention d’une mère communiste 2) j’ai encadré ici deux boutons dont je veux causer: La discussion et L’historique.

Quand on veut savoir quand une information a été ajoutée ou enlevée, il y a donc l’historique, et c’est là que le journaliste aurait pu commencer sa courte (je vous assure) recherche. L’historique, ça ressemble à ça:

Vous avez plein de lignes étranges, et je vais en live vous en décomposer une prise pas du tout au hasard:
(actu | diff) 27 novembre 2010 à 14:17 Grosdidier (discuter | contributions) (+2) (la source ne dit pas que sa mère était militante) (défaire)

Dans cette ligne, il y a dans l’ordre:

  • « actu » qui est un lien permettant de visualiser toute les différences entre cette version du 27 novembre et la version actuelle.
  • « diff » qui permet de voir les différences entre cette version et celle qui précède.
  • des boutons que l’on peut cocher. En cochant un bouton de la colonne de gauche et un bouton de la colonne de droite sur une ligne supérieure, on peut voir les différences entre deux versions quelconques.
  • « 27 novembre 2010 à 14:17 » qui est la date de la version. En cliquant dessus, on a l’article dans l’état qu’il avait à cette époque.
  • « Grosdidier (discuter | contributions) » qui est 1) Le pseudo de celui qui a fait cette modification 2) discuter qui envoie sur sa page de discussion 3) contributions, qui permet de voir les dernières contributions de cet utilisateur (liens utiles contre les vandalismes).
  • « (+2) » qui indique le nombre d’octets qui ont été rajoutés ou enlevés lors de cette modification.
  • « (la source ne dit pas que sa mère était militante) » qui est le résumé de modification, qui indique donc quel est le sujet de la modification, ou pourquoi cette modification.
  • « (défaire) » qui est un bouton permettant en deux ou trois clics de défaire la contribution en question.

Ce que le journaliste aurait pu voir (en 3 secondes avec l’habitude), c’est le mot « militante ». Ainsi, on sait déjà que le sujet du débat se discutait dans ces eaux-là, c’est à dire le 27 novembre, 1mois et demi avant l’émission du 12 janvier. En regardant un peu les différences avec les modifications précédentes et suivantes, on s’aperçoit effectivement que cette fausse information n’est plus sur la page depuis la modification de Bapti du 27 novembre à 15:55. Son résumé est cryptique pour les non wikipédiens « cf pdd ». Mais fort que vous êtes, vous aurez vu la page « jargon du wikipédien » de mon blog, et vous savez bien sûr qu’il s’agit des pages de discussion. Ainsi, Bapti nous invite à aller voir la page de discussion pour comprendre le pourquoi de cette modification.

Et effectivement, dans la page de discussion (l’autre truc encadré rouge de ma première image), vous avez cette section qui adresse le problème 1) au 27 novembre quand l’information a été retirée 2) le 12 janvier quand Thierry Ardisson s’est plaint de cette information maintenant disparue de Wikipédia dans la dernière émission dont il était question dans l’article du journaliste tout là-haut, et si vous comprenez ma phrase, c’est que vous êtes bon pour l’asile.

Bref, tout ça pour dire que :

  • L’historique est un outil très puissant pour savoir quand les informations sont mises ou retirées d’un article, et qui il faut blamer. Et c’est très utile aussi pour lutter contre le vandalisme.
  • Les pages de discussions donnent des informations parfois complémentaires à l’article, et quand il y a ou a eu un problème, on en entend souvent parler en page de discussion.
  • Je sais plus, j’avais un troisième truc en tête, et comme je trouve que deux items c’est trop peu, je remplis un peu pour pas faire trop moche.

Sur ce, je repars sur ma lecture, parce que hein, je vous écris ce post, mais j’étais en train de lire le blog de Pierrot et sa revue de presse.

Les défenseurs de l’Ordre de la Cuillère

ou La décomposition des étapes d’un troll wikipédien.

En ce moment, sur wikipédia, Drame. Comme tous les 3 jours, mais celui-là, je l’ai suivi de bout en bout, plus ou moins. Le drame en question est « Mais bordel, est-ce qu’une encyclopédie doit forcément lister et décrire les 150 types de cuillères qu’il existe de par le monde? ». Des gens pensent que c’est trop et qu’il faut y mettre le holà. Certains sont pour, certains sont contres. Bref, ça troll. Pour des cuillères.

Je remonterais ce troll en fait au 14 décembre 2010 par mon passage sur les cuillères et tasses, unités de mesure utilisées en cuisine. J’étais tombé par hasard sur ces quelques pages. (je me demandais sûrement combien de mL faisait une cup américaine, même pas pour faire la cuisine moi-même, juste comme ça). Je remarque avec étonnement et réjouissance qu’en fait, les unités de volume de tasse et cuillère sont très précises, et dépendent même des pays. Je fais alors part de ma mini trouvaille sur le chan IRC de wikipédia, comme à mon habitude. On s’extasie à plusieurs, on regarde les jolies photos de cuillères sur commons, et on oublie.

Ou pas. Quelques semaines plus tard, le sujet des cuillères ressort pour je ne sais quelle raison sur le chan IRC. Certains font remarquer qu’on a un article pour les cuillères à moka, mais pas pour le moka. Coyau en profite pour faire un post de blog, pour se plaindre du manque de photos pour les cuillères à moka, et pour démontrer qu’il manque encore plein d’images sur commons. C’est le 6 janvier. C’est là que les choses s’emballent.

Le 8 janvier, Poulpy, en lisant le blog de Coyau il me semble, s’amuse lui aussi de ce que Wikipédia a à raconter sur les cuillères. Donc, tant qu’à commencer quelque part un possible travail futur sur les cuillères, il crée la liste de cuillères, qui très vite s’améliore. Notons bien entendu que la plupart des modifications apportées sur cette liste proviennent de wikipédiens qui font bien entendu parti de la blogosphère et de la cabale IRC. (Poulpy, Pyb, Suprememangaka, Nemoi, GL, Coyau)

Le 9 janvier, Suprememangaka dit « Helà stop, cette dernière lubie de Poulpy, c’est encore un pretexte pour faire n’importe quoi et créer 150 ébauches stupides et presque vides! » et lance donc une demande de suppression de la-dite liste. Le troll est lancé, ça y est.

Petite blague de fin: Suprememangaka dit donc, le 9 janvier, que la liste ne peut que contenir des faux (j’imagine qu’il ne peut concevoir qu’il existe tant de cuillères de part le monde?). Il prend donc en exemple la cuillère à thé glacé. Bien sûr, ça ne fait pas un pli, le lendemain, quelqu’un crée l’article en question, avec sources, et image. Car les cuillères à thé glacé, ça existe, comme probablement toutes les cuillères qui sont listées dans la liste en question, moi je n’en doute pas vraiment.

Pour ma part, je tiens à conserver la liste des cuillères bien entendu, parce que d’une part je suis un incorrigible inclusioniste, et aussi parce que c’est probablement une des listes les mieux foutues que j’ai jamais vue, qui en plus m’aura appris des choses.

De toute manière, troll ou pas, cette petite bataille entre wikipédiens qui se connaissent bien aura permit en tout cas d’avoir une (petite) vague de contributions pour améliorer les articles sur les cuillères. C’est déjà bien mieux qu’avant, et j’espère vraiment que ça s’améliorera grandement dans les prochaines semaines.

P.S.: Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la démarche de suppression en question, ou ce qu’est un inclusioniste, j’ai un post à ce sujet

Quelles sont les cabales de Wikipédia ?

Une personne apparemment extérieure à wikipédia m’écrit aujourd’hui qu’il est surpris de voir qu’il y a apparemment des communautés de wikipédiens en dehors du site lui-même. Au-delà d’un léger éclaircissement à son intention, certes publique, je me fends d’un post de blog pour expliquer un peu les divers cercles sociaux et relations sociales qui pullulent dans et hors de Wikipédia.

Commençons tout d’abord par les diverses cabales internes au site:

  • Les piliers du Bistro : Le Bistro, dans Wikipédia, c’est une page découpée en plein de page, une par jour. On y discute de tout et de rien à propos de Wikipédia. Immense nid à troll, certains passent le plus clair de leur temps à lire cet espace, et à répondre ou nourrir les trolls. À force de s’engueuler avec les mêmes personnes sur des sujets divers et variés, on finit par apprendre à se connaître.
  • Les portails : Un portail (des portos) est un regroupement d’utilisateurs volontaires regroupés autour d’un thème donné. Ils collent aussi un petit bandeau « portail » en bas des articles, ce qui fait de jolies couleurs, mais sans plus. Cela permet aussi d’unifier le fond et la forme d’articles qui portent sur un même sujet. Au niveau des relations entre wikipédiens, le portail permet de se mettre d’accord entre connaisseurs, passionnés et amateurs du sujet en question, de poser des questions à des gens qui sûrement y connaissent quelque chose sur le sujet, etc. Il est sûrement facile de se faire des amis au sein d’un portail, vu qu’on partage un gros point commun. Personnellement, je n’en sais rien, je ne mets presque jamais les pieds sur les portails.
  • Les projets : Les projets, c’est un peu comme les portails. C’est des regroupements d’utilisateurs volontaires, qui ont un but commun. Ceci dit, les projets se concentrent vraiment sur la forme des articles, parfois sur le fond. Y’a des jours, on sait pas bien pourquoi il y a des projets et des portails, s’il y a bien une différence entre les deux. Vous pouvez comparer le Projet:Chimie et le Portail:Chimie si ça vous amuse. Tout comme les portails, les gens qui s’investissent vraiment dans ces structures finissent par se connaître.
  • Les admins : Sûrement la plus grosse et visible des cabales de Wikipédia, les administrateurs de wikipédia sont la cible préférée de tous ceux qui sont contre Wikipédia, de tous ceux qui se sentent brimés et opprimés dans leur édition de Wikipédia, pour tout ce qui est insultes, plaintes, accusations. Les administrateurs ont même leur propre Bistro pour troller entre eux et se plaindre de leur malheur entre eux. Bien sûr, comme ils peuvent bloquer les pages à l’édition et bloquer les utilisateurs, il vaut mieux ne pas être fâché avec les admins. Simple règle de survie. Comme ils ne sont pas tant que ça, qu’ils ont les mêmes droits, qu’ils ont besoin d’aide pour des soucis que les simples péons ne connaissent pas, les administrateurs forment un cercle social assez net.
  • Les « gens qu’on croise souvent » : Plus bêtement, à force de regarder qui modifie les articles que l’on a dans sa liste de suivi, de regarder les historiques des articles, on finit par voir des pseudonymes récurrents, appartenant donc à des personnes ayant des centres d’intérêt communs, vu qu’ils modifient et/ou lisent les mêmes articles que nous. Souvent, ça reste au niveau de « Je connais sa tête, mais je lui ai jamais parlé ».

Ainsi, dans le cadre même du site Wikipédia, il y a de nombreux cercles sociaux, qui se croisent, se recoupent, se font la gué-guerre, s’aiment et se haïssent. À vrai dire, de plus en plus souvent, les choix d’édition, les permissivités ou blocage etc. se font à coup de copinage et de politique interne. Mais certains diront que je fais rien qu’à troller.

Au fil des ans, à force de se côtoyer sur ce site, les wikipédiens, en tout cas certains, se retrouvent sur d’autres réseaux sociaux, extérieurs au site, les Vraies Cabales, dans le sens où elles n’ont parfois pas la transparence si chère au site Wikipédia. D’ailleurs, je vais vous les classer du plus transparent au moins transparent, et j’en oublie sûrement dans le tas.

  • La blogosphère : Plusieurs wikipédiens tiennent des blogs, un peu comme moi quoi. Le meilleur coin pour voir cette blogosphère est sûrement le Planète Wikimedia, qui répertorie tous ceux qui ont enregistré leur blog dessus (et qui a été confirmé comme étant un blog parlant principalement de Wikimédia). Bien sûr, comme toute blogosphère, on lit les blogs des autres wikipédiens, on se commente entre nous, et je suis persuadé que 90% de mes lecteurs sont des wikipédiens. Comme tous les posts restent tant que l’auteur ne le supprime pas, et que tout le monde peut lire, c’est sûrement le média le plus transparent.
  • Twitter : Plusieurs wikipédiens ont des comptes Twitter. On y discute de choses et d’autres, pas forcément de Wikipédia (parce que la plupart des wikipédiens n’ont pas que wikipédia dans leur vie, moi inclus). Tout le monde peut le lire, mais les messages sont rapidement noyés dans ce flot qu’est Twitter.
  • L’IRC : L’IRC de wikipédia (#wikipedia-fr sur freenode, pour ceux qui comprennent) est aussi une bonne grosse cabale. Permettant de discuter en temps réel par internet, mais ouvert à tous ceux qui se donnent la peine de venir, c’est un endroit où je traîne très (trop) souvent. On y voit toujours les mêmes habitués, avec parfois des gens qui viennent faire un petit passage éclair pour une ou deux questions à propos de Wikipédia. Pour les wikipédiens qui ne sont pas sur l’IRC, ils ont parfois l’impression que l’on prend des décisions à propos de wikipédia simplement en causant entre nous sur IRC, sans consulter le reste de la communauté. Mais en fait, c’est comme tous les autres cercles sociaux présentés ici.
  • Facebook : Média social maintenant presque aussi incontournable qu’avoir un téléphone portable, certains wikipédiens se mettent en « ami » sur facebook (c’est principalement pour cela que j’indique maintenant mon pseudo internet dans mon nom facebook, histoire que ceux qui ne me connaissent que par mon pseudo m’identifient). Pour ce qui est de la transparence des discussions ou partage d’anecdotes, on atteint l’opacité presque totale, pour une personne extérieure. Mais ne vous inquiétez pas, comme tout Facebook, il y a environ 99,99% d’inutile.
  • Les rencontres IRL : Parfois, les wikipédiens d’une même région géographique se donnent rendez-vous à une date et un endroit précis, histoire de voir les têtes des uns et des autres en vrai, et aussi de parler de Wikipédia, de dire du mal de ceux qui ne sont pas là, tout cela autre d’un repas ou d’une bière (ou de plusieurs bières). Je pense qu’en ces occasions, on atteint la transparence 0. Surtout pour la Cabale Île-de-France, petite cabale émergente qui se boit des bières régulièrement presque une fois par semaine, apparemment. Un jour, j’irais les espionner, je vous le promets.

Wikipédia – les demandes de don

En ce moment, comme tous les ans, Wikipédia lance sa campagne mondiale et annuelle de demande de dons. Ainsi, les particuliers tout comme les professionnels peuvent donner des sous à l’organisation Wikimedia, qui s’occupe principalement de Wikipédia, mais aussi de ses sites annexes (Commons, wikibooks, wikisource, etc.).

À vrai dire, on peut leur donner des sous à tout moment de l’année (à moins que les serveurs soient cassés, ça arrive rarement). Mais de mi-novembre jusqu’à la fin de l’année, les wikipédiens mettent en place des bandeaux plus ou moins jolis, qui sera disposés en haut de toute page de l’ensemble des projets wikimedia, et qui vous demandera d’être bien gentil et de donner vos sous. Mais comme on n’aime pas la publicité, on vous permet d’enlever ces bandeaux une bonne fois pour toute, si vous êtes méchants et que vous ne voulez pas donner de sous. Ben oui, y’a une petit croix en haut à droite du bandeau. Cliquez dessus, et hop! On ne voit plus les bandeaux de demande de dons. Moi, je les ai déjà fait disparaître, ces bandeaux. Mais parce que je sais que, comme tous les ans, je donnerais quelques sous, quand l’envie m’en prendra vraiment.

Mais, pourquoi donner des sous? La chose est expliquée en trois parties et 150 pages sur le site wikimedia, bien entendu. Mais pour faire court, l’idée, c’est que wikimedia, et donc entre autre wikipedia, est intégralement et uniquement financée par les dons. Il n’y a pas d’autre source de revenu (Je mens, il y a d’autres sources de revenus, qui génère environ 2% du capital de wikimedia). Pas de pubs, pas de contrats de partenariat, pas de financement gouvernemental. Par contre, il y a des dépenses (acheter et maintenir des serveurs, payer les quelques salariés wikimedia, organiser quelques conventions et events/workshop pour promouvoir wikipedia). De plus, en France, et pour toute la francophonie, nous avons la chance d’avoir notre propre organisation, wikimedia france. Vos dons iront donc dans la poche de wikimédia france, et non wikimedia.

Wikipedia a aussi comme principe central un soucis de transparence pour n’importe qui. Ainsi, on peut voir toutes les donations qui ont déjà été faites, et des rapports annuels qui expliquent entre autre d’où sont venus les dons, et à quoi ont servis tout ces sous. (Enfin, je ne trouve pas ça dans le rapport sur l’année 2009, mais le rapport de l’année 2008 est mieux, plus lisible, plus petit, plus informatif :D) Parfois, des entreprises font de gros dons, par exemple, il y a quelques mois, google avait fait un don de 2 million de dollars à wikimedia, ce qui avait créé un énorme buzz, notamment un soucis infondé de certains quant à la neutralité de wikipédia après un tel don.

Personnellement, j’attend avec impatience des jolis graphiques qui montrent le nombre de dons en fonction du montant, et des choses du genre. Aujourd’hui, en regardant rapidement, je vois par exemple un don anonyme de 1000€, c’est plutôt pas mal, non? ^^

En plus, si vous donnez des sous, ensuite, wikimedia france vous envoie une petite lettre de bonne année, au nouvel an! Si c’est pas magnifique, ça!

Publié dans Wikipédia. 3 Comments »

wiki = bordel

Courte note issue d’une petite blague IRCéenne. Un ami wikipédien racontait donc que wikisource, c’est un peu le bordel. Je cite :

les liens tournent en rond, les éditions anoncées ne sont pas vraiment là

(Pour info, on consultait quelques Fables de La Fontaine, dont on peut toujours extraire quelques citations intéressantes) En tout cas, à celà, je rétorque que

Y’a « wiki » dans le nom. C’est le synonyme XXIème siècle de « bordel ».

Que ce soit Wikipédia, Wikisource, Wiktionnary, Wikinews,… C’est toujours un peu le bordel, vu que tout le monde peut participer, et que chacun a une vision différente des choses. Comble du bonheur, ça s’applique aussi à wikileaks.

Ceci dit, le bordel, ce n’est pas forcément mal. Ça peut être une manière de travailler. Je sais que moi, je ne peux travailler *que* si c’est le bordel sur mon bureau. Et hors de question de trier toutes les conneries qui trainent, sinon je retrouverais jamais rien. Ben wiki, c’est un peu pareil, mais en plus grand, avec plus de monde.

Peut-être que dans 50ans, on ne dira plus « C’est le bordel, ta chambre! » mais « C’est le wiki, ta chambre! ».

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 158 autres abonnés